Pommes de terre grenailles au romarin

Quoi de plus gourmand que ces petites pommes de terre grenailles au romarin ? C’est l’accompagnement idéal d’une viande rôtie ou d’un poisson grillé. Ces petites merveilles sont une gourmandise de printemps que j’adore faire rôtir en cocotte.

pommes de terre grenailles au romarin

Qu’est ce que les pommes de terre grenailles ?

Les grenailles sont des pommes de terre primeur, c’est à dire de jeunes pomme de terre récoltées peu de temps après avoir été plantées. On les plante en hiver pour les ramasser au printemps. Elles font partie de la famille des rattes, comme les Noirmoutier ou les Bonnottes. Leur chair est ferme avec un délicieux petit goût de noisette.

Faut-il éplucher les pommes de terre grenailles ?

Inutile d’éplucher les pommes de terre grenailles, leur peau est si fine qu’elle se mange sans problème. Au pire, si tu as un souci avec l’idée de les manger avec la peau, tu peux quasiment les éplucher en les frottant avec les doigts sous un filet d’eau ou en les frottant avec du gros sel. Inutile également de les couper en morceaux, elles sont de taille à rester entière à la cuisson.

Comment cuire les pommes de terre grenailles ?

Toutes les cuissons sont adaptées à cette petite merveille. Je les adore à la vapeur, avec un morceau de beurre frais. On peut les poêler, au beurre ou à l’huile d’olive. On les démarre à feu un peu vif pour les colorer puis on baisse le feu et on les laisse cuire jusqu’à ce qu’elles soient bien fondantes.

On peut évidemment les faire au four, avec un peu d’ail et de persil par exemple ou alors les faire confire dans de la graisse de canard. On peut simplement les faire cuire à l’eau, c’est ce que faisait Joel Robuchon pour sa célèbre purée. Et puis on peut les faire rôtir en cocotte, comme ici. Quand je parle de cocotte, ne vas pas t’imaginer une cocotte minute ! Non, je parle de casserole, ou sauteuse, en fonte ou en cuivre, d’un récipient qui appelle à la jolie cuisine.

Comment réaliser ces pommes de terre grenailles au romarin ?

Ces petites pommes de terre demandent donc de l’amour pour donner leur maximum, c’est à dire du beurre ( en cuisine, quand on parle d’amour c’est toujours du beurre ! ) et une belle cocotte. On va simplement faire fondre un bon gros morceau de beurre avec une lichette d’huile neutre ( pour que le beurre ne brûle pas ) à feu pas trop fort, et y verser nos grenailles propres et sèches. On peut y ajouter des gousses d’ail entières qu’on aura pris soin d’écraser au préalable et quelques branches de romarin frais qui parfumeront merveilleusement ce plat.

La cuisson se fait à feu moyen doux sinon le beurre va noircir. Nos grenailles doivent se colorer joliment et devenir fondantes. Je les laisse saisir pendant 5 mn à feu moyen en les remuant de temps en temps ( mais pas trop ) puis je baisse le feu et je les couvre. La cuisson va se prolonger d’environ 15 mn pour avoir une chair cuite, ferme et fondante.

Ce n’est qu’une fois cuite que je vais saler mes pommes de terre, à la fleur de sel, et que je vais les saupoudrer de romarin frais finement ciselé.

Ces pommes de terre pourront se réchauffer au micro-onde ou au four à 180° pendant 5 mn environ. Elles sont divines avec une épaule d’agneau confite par exemple.

Romarin frais ou sec ?

Le parfum du romarin frais est incomparable. C’est l’une des rares plantes aromatiques que j’ai en permanence à disposition à la maison. N’ayant absolument pas la main verte, je suis incapable de faire pousser quelque chose correctement ou même simplement de maintenir en vie une herbe. Dès qu’un pot de basilic m’aperçoit, pof ! il meurt. Idem pour un plant de coriandre. Même la menthe risque sa peau à me fréquenter, c’est dire ! En revanche, le romarin m’aime bien, il s’accroche, il survit, toute l’année. J’utilise donc le plus souvent du romarin frais.

De toute façon, je ne comprends pas trop l’intérêt du romarin sec. Ça parfume, certes, mais il faut toujours l’enlever du plat en fin de cuisson sous peine de se retrouver avec des petites piques, des petits bâtonnets impossible à manger et super désagréable. Le romarin frais, lui, s’il est ciselé finement, se mange sans problème.

Le romarin frais est le super copain des pommes de terre. Ici, avec ces pommes de terre grenailles par exemple mais aussi sur des frites. Oui je t’assure ! essayes de saupoudrer du romarin frais sur tes frites tout juste sorties de l’huile bouillante et tu verras, c’est extra. C’est aussi le super copain de l’abricot. Le mariage du fruit et de l’herbe est juste parfait, comme pour ma tarte à l’abricot et au romarin que je te recommande particulièrement. C’est l’un des rares dessert que j’adore.

Bon, je crois que je t’ai tout dit sur ces petites grenailles, tu n’as plus qu’à te régaler. Si ma recette te plait, n’hésites pas à laisser une note et un commentaire.

Bon app’

pommes de terre grenailles au romarin

Pommes de terre grenailles au romarin

De délicieuses petites pommes de terre fondantes parfumées au romarin. Succès assuré !
Temps de préparation 5 min
Temps de cuisson 20 min
Type de plat Accompagnement, légume, végétarien
Cuisine Française
Portions 4 personnes

Ingrédients
  

  • 1 kg pommes de terre grenailles
  • 30 gr beurre
  • 1 cas huile
  • 3 branches de romarin frais
  • 5 gousses d'ail
  • fleur de sel

Instructions
 

  • lavez les pommes de terre et séchez les sans les éplucher
  • écrasez grossièrement les gousses d'ail et laissez leur la peau
  • réservez une branche de romarin et coupez les deux autres en deux morceaux
  • faites chauffer le beurre et l'huile à feu moyen dans une cocotte et ajoutez les pommes de terre, l'ail et le romarin en morceaux
  • faites saisir 5 mn en remuant de temps en temps
  • baissez le feu, couvrez et poursuivez la cuisson 15 à 20 mn en remuant de temps en temps
  • pendant ce temps, préparez le romarin restant : équeutez le et ciselez le finement
  • une fois les pommes de terre cuites ( vérifiez si un couteau pointu s'enfonce sans difficulté ), salez les à la fleur de sel et ajoutez le romarin ciselé.
  • servez sans attendre

Notes

Ces pommes de terre grenailles peuvent être préparées à l’avance et réchauffées au four dans un plat à gratin à 180° pendant 5 à 7 mn. 

Laisser un commentaire

Evaluer la recette